Centre d’Élaboration de Matériaux et d’Etudes Structurales (UPR 8011)


Accueil > Recherche > NeO : Nano-Optique et Nanomatériaux pour l’Optique > Cristaux liquides pour l’optique

Cristaux liquides - Présentation

Participants :
Michel Mitov (Directeur de Recherche CNRS), Gonzague Agez (Maître de Conférences), Chloé Bayon (Doctorante, 2012-2015), Rajaa Bitar (Doctorante, 2008-2011), Christian Bourgerette (Assistant Ingénieur, jusqu’en 2010), Sabrina Relaix (Doctorante, 2004-2007), Emmanuelle Nouvet (Ingénieur, 2006-2007), Nathalie Dessaud (post doctorante, 2003-2005), Nathalie Katsonis (Chargé de Recherche CNRS 2007-2008)

 


Noces d’or pour cristaux liquides par CNRS

 

Communiqué de presse de l’Institut de Physique. « Piloter l’organisation de nanoparticules d’or avec un cristal liquide », 22 septembre 2011

 

L’équipe "Cristaux Liquides pour l’Optique" travaille sur les relations entre élaboration, structure et réponse optique de cristaux liquides cholestériques. Les deux axes de recherches actuels sont :

1. Les cristaux liquides cholestériques "large bande"

Un cristal liquide cholestérique peut réfléchir la lumière grâce à sa structure hélicoïdale. Cependant, il existe des limites en terme de bande passante en longueur d’onde et de réflectance. Nous avons développé des méthodes d’élaboration pour dépasser ces limitations.

 

2. Auto-organisation de nanoparticules d’or dans les cristaux liquides cholestériques

Nous avons démontré une association symbiotique entre des nanoparticules (nps) d’or et un cristal liquide cholestérique (CLC) menant à l’auto-assemblage des nps au sein de la matrice de CLC. Les nps s’arrangent à 2 ou 3 dimensions au sein de diverses textures cholestériques. Les applications potentielles concernent les "nanotechnologies douces" et les matériaux pour l’optique.

 

Les deux thématiques concernent des nanomatériaux composites faits de l’assemblage et de l’organisation de nano-objets in situ, dans le CLC lui-même : des nanofibrilles de polymère, dans le cas des "Polymer-Stabilized Cholesteric Liquid Crystals" ou gels cholestériques, ou des nanoparticules. Le but est d’étudier dans quelle mesure de nouvelles propriétés peuvent naître des interactions entre les nano-objets et le CL, et comment les propriétés des composants individuels sont à réviser.