Centre d’Élaboration de Matériaux et d’Etudes Structurales (UPR 8011)


Accueil > Faits marquants

Effet « d’emboîtement moléculaire » dans l’auto-assemblage de molécules fonctionnalisées sur du graphène

par Evelyne Prevots - publié le , mis à jour le

Communiqué dans la rubrique "en direct des laboratoires" du CNRS (Institut de Chimie)

Contact chercheur CEMES :
André Gourdon
andre.gourdon chez cemes.fr

En étudiant par microscopie à effet tunnel l’auto-assemblage 2D de molécules de TTC12-TTF(*) sur une surface de graphène dans différentes conditions, des chercheurs de l’Institut de sciences des matériaux de Mulhouse (CNRS / UHA) et du Centre d’élaboration de matériaux et d’études structurales (CNRS) ont obtenu une visualisation directe de l’effet « d’emboîtement moléculaire » de ces molécules dans un auto-assemblage 2D et ont mis en évidence les conditions de mise en place de ce mécanisme(**). Selon les conditions de dépôt, les molécules adoptent une conformation "edge-on" ou à plat ("face-on") à la surface du graphène. Cette étude pose la question du choix du mode de dépôt pour la fonctionnalisation du graphène par voie moléculaire. Ce travail est paru dans la revue Journal of Physical Chemistry C.

 

Référence

Maya N. Nair, Cristina Mattioli, Marion Cranney, Jean-Pierre Malval, François Vonau, Dominique Aubel, Jean-Luc Bubendorff, André Gourdon, Laurent Simon
STM Studies of Self-Assembled Tetrathiafulvalène (TTF)-Derivatives on Graphene : Influence of the Mode of Deposition
Journal of Physical Chemistry C, 11 avril 2015, 119 (17), pp 9334–9341
DOI : 10.1021/acs.jpcc.5b00857