Centre d’Élaboration de Matériaux et d’Etudes Structurales (UPR 8011)


Accueil > Faits marquants

Le CEMES, partenaire privilégié du club de science du collège Berthelot : « grave kiffant »

par Guy Molénat - publié le , mis à jour le

Pas moins de 18 personnes du CEMES se sont impliquées cette année dans un projet pédagogique du collège Berthelot de Toulouse.

Pour la deuxième année consécutive, trois enseignants, deux de physique-chimie et une de SVT, ont créé un club de science au collège Berthelot de Toulouse, à savoir un groupe d’une vingtaine d’élèves de 3e de différentes classes qui se sont retrouvés une dizaine de jeudis, entre midi et deux, en dehors des heures d’enseignement, afin de préparer la visite de notre laboratoire au mois de mars, effectuer celle-ci (en deux temps) puis en rédiger des comptes rendus et en faire des exposés qui compteront pour ceux qui le souhaitent pour le Brevet des collèges.

Cette année, ces adolescents ont par exemple travaillé sur les couleurs et ont préparé différentes solutions plus ou moins acides à base de choux rouge (voir photo) dont ils ont effectué des spectres lors de leur première venue au CEMES. Celle-ci comprenait aussi les visites de six expériences (microscopie électronique à transmission et à balayage, microscopie à force atomique, élaboration de couches minces par pulvérisation cathodique, spectroscopie Raman, diffraction des RX) et des rencontres avec six personnes du laboratoire exerçant des métiers différents (une chercheuse, un enseignant-chercheur, un technicien, une administrative, une ingénieuse, une doctorante). Il va de soi que la visite de la Boule faisait aussi partie du programme, un clou de l’après-midi, notamment pour les élèves vivant dans le quartier.

15 jours après leur première après-midi passée au laboratoire, ils sont revenus fin mars pour des séances de travaux pratiques. Concrètement, chacun des quatre groupes constitués a dû résoudre une énigme scientifique apportée par un·e Cémesien.ne et jouer à l’apprenti chercheur : un groupe a analysé des photos de micro-processeurs réalisées en microscopie à force atomique afin de choisir le micro-processeur le plus dense ; un autre a analysé des images de dislocations obtenues par microscopie électronique pour décider du matériau le plus résistant propre à faire des aubes de turboréacteurs ; un troisième groupe a mesuré des épaisseurs de couches minces pour panneaux solaires à partir de mesures de RX ; un quatrième, enfin, a utilisé des résultats de photoluminescence pour vérifier le lien entre tailles de nanoparticules et couleur émise.

Résultat de cette collaboration qui a impliqué 18 personnes du laboratoire ? « C’était grave kiffant 😎😎😎 », nous ont écrit les élèves dans leur courriel de remerciement : on remet ça l’an prochain ?!

Contact : Guy Molénat, guy.molenat [chez] cemes.fr