Centre d’Élaboration de Matériaux et d’Etudes Structurales (UPR 8011)


Accueil > Recherche > NeO : Nano-Optique et Nanomatériaux pour l’Optique > Nano-Optique & Plasmonique

Plasmonique hybride

JPEGCouplés a d’autres excitations élémentaires (phonons, excitons), les plasmons de surface ouvrent de nouvelles possibilités en termes de contrôle spectral et spatial de la réponse optique et d’exaltation du champ électromagnétique local. En effet, de nouvelles excitation hybrides plasphoniques ou plexcitoniques apparaissent dès lors que les énergies des excitations mises en jeu sont judicieusement choisies (résonances). Concrètement, ces situations peuvent être réalisées dans des résonateurs plasmoniques supportés par un substrat actif permettant un couplage optique du type Fano ou Rabi. Les nanostructures plasmoniques peuvent elles mêmes servir de substrat actif supportant, par exemple, des mono-couches atomiques du type dichalcogénures de métaux de transitions connues pour leurs propriétés excitoniques exceptionnelles. Les applications visées concernent les domaines des télécommunications (photo-détecteurs ultra-sensibles), de l’énergie (production d’hydrogène) ou de la dépollution des fluides (photo-dégradation).

Contact : adnen.mlayah[at]cemes.fr

Figure 1 : gauche – Représentation schématique d’un feuillé de MoS2 couplé à un réseau 2D d’antennes plasmoniques. Droite – Image de photoluminescence du feuillé de MoS2 déposé sur le réseau d’antennes d’or [1]. © CEMES-CNRS

 

[1] S. Najmaei et al., ACS Nano. 8, 12682 (2014)