Centre d’Élaboration de Matériaux et d’Etudes Structurales (UPR 8011)


Accueil > A noter

Talents CNRS 2017

Félicitations à Christophe Gatel qui a obtenu la médaille de bronze du CNRS.
Félicitations à Christine Viala qui a été récompensée par la médaille de cristal du CNRS.

 

Médaille de bronze

Elle récompense le premier travail d’un chercheur, qui fait de lui un spécialiste de talent dans son domaine. Cette récompense représente un encouragement du CNRS à poursuivre des recherches.

 

JPEG - 72.4 ko
Christophe Gatel - CEMES - CNRS
© Marzia Carrada

Christophe Gatel, maître de conférences à l’université Toulouse III - Paul Sabatier au Centre d’élaboration de matériaux et d’études structurales (CEMES).

Christophe Gatel mène ses travaux de recherche sur l’étude des propriétés électromagnétiques locales de nanostructures et de nanosystèmes par microscopie électronique en transmission. Il utilise, entre autre, une technique d’imagerie électronique interférométrique originale (holographie électronique) pour établir des cartographies in situ de champs électrostatiques et magnétiques à l’échelle du nanomètre. Les échantillons sont des nanosystèmes soumis à des stimuli extérieurs tels que des champs magnétiques, des courants/tensions électriques à diverses températures. Ces travaux mettent en jeu des développements expérimentaux spécifiques en microscopie électronique, une préparation particulière des échantillons et l’utilisation de porte-objets dédiés permettant d’appliquer les stimuli extérieurs. Les images complexes obtenues nécessitent le développement de nouveaux codes de traitement et d’analyse des images obtenues sous forme d’hologrammes. Christophe Gatel a en particulier développé des méthodes de traitement en temps réel permettant de suivre la dynamique des phénomènes étudiés. Ces recherches participent à la compréhension fondamentale et la maîtrise des phénomènes physiques des nano-objets individuels. Les résultats attendus sont d’un intérêt majeur pour l’optimisation de nouveaux dispositifs (fiabilité et consommation d’énergie) mais aussi pour le développement de nouvelles méthodologies de microscopie électronique.

Christophe Gatel obtient en 2001 un diplôme d’ingénieur physicien de l‘INSA de Toulouse, puis soutient sa thèse en 2004. Après un post-doctorat au CEA de Grenoble, il intègre l’université Toulouse III - Paul Sabatier comme maître de conférences en 2006. En 2014, il est nommé membre junior de l’Institut Universitaire de France. Christophe Gatel est en outre le responsable du groupe I3EM « interférométrie in situ pour la microscopie électronique » du CEMES.

 

 

Médaille de cristal

Elle distingue des ingénieurs, techniciens et personnels administratifs du CNRS qui, par leur créativité, leur maîtrise technique et leur esprit innovant, exercent le métier d’accompagnement de la recherche et contribuent à l’avancée des savoirs et des découvertes scientifiques.

 

JPEG - 54.7 ko
Christine Viala - CEMES - CNRS
© Cyrielle Cordier

Christine Viala, ingénieure d’études à l’université Toulouse III - Paul Sabatier, au Centre d’élaboration de matériaux et d’études structurales (CEMES).

Au CEMES, la synthèse organique et la chimie de coordination représentent des thématiques importantes des fonctions de Christine Viala. En collaboration avec les chercheur-e-s, elle élabore de nouvelles molécules complexes. Sa participation va de la recherche bibliographique en passant par la conception des protocoles et leur exécution, jusqu’à l’étude physicochimique des produits et l’analyse puis l’interprétation des résultats. Elle encadre, chaque année, plusieurs stages d’étudiants en BTS ou master et forme les doctorant-e-s et post-doc chimistes lors de synthèses délicates ou pour l’utilisation d’équipements spécifiques. La bonne connaissance des équipements et des produits lui permet d’assurer l’intendance des laboratoires et de prendre en en charge l’approvisionnement et l’entretien du matériel et des produits inhérents à chaque contrat.

Dès l’obtention du baccalauréat chimie/physique en 1986, Christine Viala commence sa carrière dans le secteur privé en tant que technicienne de laboratoire en contrôle qualité puis en tant qu’assistante ingénieur-e pour l’analyse et la recherche. secrétaire médicale puis en charge des TP DEUG de l’université Toulouse III - Paul Sabatier en 1990, elle rejoint le laboratoire de chimie inorganique puis le CEMES suite à l’obtention du concours d’assistante-ingénieure en 1997 avant d’être promue ingénieure d’études en chimie de synthèse en 2015.