Centre d’Élaboration de Matériaux et d’Etudes Structurales


Accueil > Recherche > MEM : Matériaux et dispositifs pour l’Electronique et le Magnétisme > Oxydes fonctionnels

Jonctions Schottky STO/LSMO

Contact : Sylvie Schamm-Chardon, Rémi Arras
sylvie.schammchardon[at]cemes.fr
remi.arras[at]cemes.fr

Couches mortes ferroélectriques et courant de fuite aux interfaces électrodes/(Ba, Sr)TiO3 (ANR-20-CE24-008 Bepolar)

 

Les technologies émergentes de communication (5G, NFC) nécessitent des varactors à film ferroélectrique (FE) affiné pour fonctionner à des fréquences plus élevées ou des tensions plus faibles. La « couche morte » FE d’interface et un courant de fuite accru limitent cette évolution. Des calculs ab initio récents montrent, aux interfaces pérovskites électrode/FE, l’influence des disparités chimiques, polaires et structurales sur la stabilisation de la polarisation et la hauteur de barrière Schottky (SBH). Dans le projet Bepolar (Université de Tours, Porteur du projet), nous proposons une ingénierie systématique de l’interface utilisant le dépôt par ablation laser combinatoire. L’investigation locale par spectroscopies et microscopies avancées d’interfaces chimiquement modulées, associée à des calculs DFT (partenaires CEMES & CEA/SPEC), conduira à l’identification de matériaux optimisés (couche morte FE minimale et SBH accrue), ainsi qu’à la compréhension des mécanismes physiques et chimiques sous-jacents. Les meilleures interfaces seront testées dans des varactors industriels (ST Tours).